Fermer

 

 

 


Comment les aînés peuvent éviter l’arnaque des grands-parents

Dernière modification 25 septembre 2013

Les criminels ont développé une escroquerie particulièrement sordide, qui vise les personnes âgées ayant des petits-enfants, appelée « arnaque des
grands-parents ». 

Fonctionnement de l’arnaque

Les détails exacts de cette arnaque varient, mais en voici les grandes lignes :

  • Une personne âgée reçoit un coup de fil d’une personne qui lui dit : « Grand-maman, m’as-tu reconnu(e)? »
  • Croyant qu’il s’agit d’un de ses petits-enfants, la victime répond « Oui, oui, c’est (donne le prénom) ». L’arnaqueur commence alors à utiliser ce prénom pour se rendre plus crédible auprès de la victime.
  • L’arnaqueur va prétendre avoir des problèmes et demander à ce que son grand-parent lui fasse parvenir immédiatement de l’argent. La plupart du temps, il va dire qu’il a eu un accident de voiture dans une voiture de location ou qu’il a été arrêté par la police et se trouve en prison dans une autre ville ou un autre pays. Il va insister à ce que ses parents ne le sachent pas et à ce que la victime garde le secret. Arnaque des grands-parents
  • Pour rendre l’histoire plus crédible, l’arnaqueur peut avoir un partenaire qui va entrer en ligne et prétendre être un policier, une personne qui a payé la caution ou un avocat.
  • La victime va alors retirer de l’argent de son compte et le transférer à son « petit-fils » ou sa « petite fille » par l’intermédiaire d’un service de virement d’argent, tel que Western Union ou MoneyGram. Le criminel pourra alors retirer la somme de n’importe quel bureau de l’agence dans le monde.

Moyens de vous protéger

Heureusement, vous pouvez adopter certains comportements afin de ne pas vous faire prendre :

  • N’offrez jamais de l’information à votre interlocuteur. S’il vous demande « M’as-tu reconnu(e)? » Dites simplement « non » et demandez-lui son identité.
  • Demandez des détails à votre interlocuteur. Si la personne vous explique une situation, demandez-lui des détails sur l’endroit exact où elle se trouve et demandez-lui de répéter l’histoire. Un criminel se rappelle difficilement des détails qu’il a inventés sur le champ.
  • Posez à votre interlocuteur quelques questions personnelles auxquelles seuls vos vrais petits-enfants sauront répondre.
  • Après que vous aurez raccroché, vérifiez l’histoire en appelant les parents ou d’autres membres de la famille du présumé « petit-fils ».
  • Ne faites jamais un virement d’argent télégraphique peu importe les circonstances. Il est pratiquement impossible de recouvrer ou de trouver l’argent ainsi transféré.
  • Ne fournissez jamais votre numéro de carte de crédit par téléphone ou sur Internet à moins d’être sûr du destinataire.

Si vous avez été victime d’une arnaque de ce genre, appelez votre service de police. Le personnel des banques est au courant de telles arnaques et les employés ont reçu une formation leur permettant de remarquer toute transaction inhabituelle effectuée par un client — par exemple, le retrait d’une somme plus importante que d’habitude. Toutefois, en tant que titulaire du compte, vous êtes responsable des fonds que vous en retirez. D’où l’importance de poser des questions et d’être complètement certain de l’identité de votre interlocuteur avant d’envoyer de l’argent.

Le saviez-vous?

Your Money LogoL’ABC a prévu un module sur la prévention de la fraude dans son programme gratuit de littératie financière Votre Argent-Aînés.

Pour s’informer et réserver un séminaire : www.votreargent.cba.ca/seniors.

 

Contenu connexe