Fermer

 

 

 


Les banques et l’environnement

Dernière modification 09 avril 2014

La viabilité de l’environnement est un élément central de la responsabilité sociale des banques et des efforts qu’elles consentent en ce sens. Les banques se sont dotées de politiques, d’objectifs et de pratiques en matière d’environnement qui contribuent à orienter leurs activités de tous ordres. La sensibilisation à l’environnement s’intègre à toute une série d’opérations bancaires, de prêts, de produits, de services et d’activités dans la collectivité.

Les activités des banques vont de la participation à des projets de conservation dans des collectivités un peu partout au pays, à des engagements envers des normes canadiennes et internationales reconnues, ainsi qu’à des ententes en matière de déclaration. En fait, les cinq premières banques, parmi d’autres, se sont engagées à respecter les principes de l’Équateur — norme internationale relative aux problèmes sociaux et environnementaux dans le financement de projets — et diverses banques canadiennes ont été reconnues pour leurs réussites dans le domaine écologique.

photo_enviro1_bi.jpg Un comportement durable
Des programmes de recyclage aux économies d’énergie dans leurs bureaux et leurs succursales, les banques s’efforcent de réduire leur empreinte écologique.

photo_enviro2_bi.jpg

Des prêts durables
Les banques tiennent compte de la protection de l’environnement dans leurs décisions. Pour les services aux entreprises et les services de gros, cette attitude se traduit par l’ajout d’une diligence raisonnable au processus d’octroi de crédit, laquelle prend diverses formes, notamment une visite des installations, une évaluation des antécédents du client en matière d’environnement ou le rapport de tiers sur les projets proposés.

photo_enviro3_bi.jpg

Des produits et des services verts
Pour répondre à la demande des consommateurs, qui souhaitent pouvoir faire des choix écologiques, les banques mettent au point de nouveaux produits et services qui vont des relevés électroniques aux cartes de crédit comarquées.

photo_enviro4_bi.jpg

Une présence dans la collectivité
Les banques font des dons généreux, dans les grandes et petites villes du pays, aux organisations et aux projets voués à la défense de l’environnement.

Visitez le site Web de votre banque pour trouver des exemples d’initiatives touchant l’environnement et la collectivité.

Un comportement durable

Voici quelques exemples d’initiatives prises par les banques :

  • Neutralisation des émissions de carbone dans la consommation d’énergie et les transports, et ce, partout dans le monde.
  • Approvisionnement en énergie écologique.
  • Climatisation des sièges sociaux de Toronto grâce au système de rafraîchissement par eaux lacustres profondes mis au point par Enwave.
  • Mise en place de nouvelles procédures pour encourager le recyclage du matériel et du mobilier de bureau en trop.
  • Choix destinés à réduire la quantité de papier utilisée et sélection plus fréquente de papier recyclé post-consommation.
  • Économie d’énergie dans les succursales et les bureaux grâce à des thermostats programmables, à une utilisation rationnelle des systèmes de chauffage et de conditionnement et à des systèmes d’éclairage éconergétiques.
  • Limitation à la stricte nécessité du recours à la technologie photovoltaïque pour alimenter les systèmes d’éclairage et d’affichage extérieur.

Des prêts durables

Bon nombre de banques canadiennes ont adopté les principes de l’Équateur, des normes volontaires reconnues mondialement et créées afin d’évaluer et de gérer les risques de nature sociale et environnementale liés au financement de projets.

Voici quelques autres innovations en matière de prêts durables :

  • Élaboration de directives touchant les opérations qui ont des répercussions sur la biodiversité des forêts.
  • Collaboration avec les clients afin de réduire les effets de leurs activités sur les changements climatiques.
  • Partenariat avec des secteurs durables pour améliorer l’« économie verte » du Canada.

Des produits et des services verts

Voici quelques exemples de services bancaires écologiques offerts aux clients :

  • Opérations bancaires électroniques et téléphoniques - rendues possibles avec des investissements soutenus - grâce auxquelles les clients évitent les déplacements en voiture et peuvent effectuer leurs opérations n’importe quand et n’importe où.
  • Paiements automatiques faciles qui éliminent la nécessité d’écrire des chèques et de les poster.
  • Relevés, factures et rapports annuels sur support électronique.
  • Dons, par certaines banques, à des organismes qui se consacrent à la préservation, afin d’encourager le choix de produits verts ou de relevés électroniques.
  • Fonds communs de placement (proposés par certaines banques) qui mettent l’accent sur les sociétés « vertes ». Une banque offre un fonds commun de placement axé sur le changement climatique mondial, qui investit dans des sociétés réduisant au minimum les effets sur le changement climatique.
  • Ligne de crédit proposée par une banque en particulier pour aider les propriétaires à accroître le rendement énergétique de leur maison.
  • Cartes de crédit comarquées émises par certaines banques conjointement avec des organismes voués à la défense de l’environnement.
  • Produit d’assurance automobile (offre d’une seule banque) grâce auquel le client compense sa production de CO2 grâce à un programme de plantation d’arbres.

Une présence dans la collectivité

Les dons et les commandites des banques sont venus appuyer des projets allant de corvées collectives de nettoyage d’un lieu à des initiatives nationales liées aux changements climatiques, à la qualité de l’eau et de l’air, à la biodiversité, etc. Voici quelques projets et programmes environnementaux parmi les centaines que les banques canadiennes appuient chaque année. Pour obtenir une liste complète des contributions à la collectivité, consultez la déclaration de responsabilité publique de chaque institution :

  • BMO Groupe financier a fait des dons à des organisations de défense de l’environnement, comme L’éducation au service de la Terre et Evergreen.
  • Des employés de BMO Groupe financier ont participé à la journée consacrée au nettoyage de la ville de Vancouver.
  • La Banque canadienne de l’Ouest a contribué à la création de la terrasse-jardin du Centre culturel de Richmond en C.­B.
  • La CIBC appuie le Programme arctique de World Wildlife Fund Canada au Nunavut.
  • La CIBC a fait un don à Conservation de la nature Canada pour promouvoir la conservation dans plus de 50 sites canadiens importants sur le plan écologique.
  • Les employés de la Citibanque Canada ont fait don de leur temps aux organismes ReForest London et Upper Thames River Conservation Authority.
  • La Citizens Bank a fait un don à Markets Initiative pour aider les consommateurs de papier industriel à adopter des solutions plus durables.
  • La Banque HSBC Canada gère le programme des Défenseurs de l’air pur, Evergreen et la Conservation Foundation of Greater Toronto.
  • Des employés de Tangerine prennent une part active à des programmes écologiques comme les 20 minutes de nettoyage le Jour de la Terre, Smart Commute et l’escalade de la Tour CN, afin d’appuyer le World Wildlife Fund et l’événement Go Green Go Dutch Go Bike.
  • Les employés de la Banque Laurentienne ont pris part à la Journée nationale de l’arbre.
  • La Banque Manuvie commandite l’initiative Greening the Gardiner à Toronto, en Ontario.
  • Banque MBNA appuie Canards illimités Canada (CIC) et commandite la Bourse DUC-MBNA accordée à des projets de recherche universitaires sur la conservation des milieux humides au Canda.
  • Grâce à la participation de ses employés, la Banque Nationale du Canada s’est placée quatrième dans le Défi climat, une campagne qui encourage les initiatives axées sur le climat.
  • La Banque Royale du Canada a lancé, en 2007, le projet Eau Bleue, programme de subventions de charité réparties sur 10 ans destiné à soutenir des solutions mondiales pour la préservation de l’eau douce, sa conservation et l’accès à ses sources au Canada et partout dans le monde. En outre, la RBC appuie Canards illimités Canada et la préservation des milieux humides.
  • La La Banque de Nouvelle-Écosse et l’organisme SIFE (students in free enterprise) ont lancé le Scotia & SIFE GO Green Challenge en 2010 en vue de favoriser l’émergence d’un leadership environnemental au sein des étudiants universitaires et collégiaux et d’encourager les jeunes à faire exploser leur potentiel dans ce domaine.
  • Depuis sa création en 1990, la Fondation TD des amis de l'environnement, du Groupe Banque TD, a investi plus de 57 millions de dollars dans plus de 20 000 organisations (3,6 millions dans 1 058 organisations en 2011) vouées à la protection et à l’amélioration de l’environnement dans des collectivités à travers le Canada.

Liens externes